Accueil
Annuler
Email
Mot de passe
Mot de passe perdu ?
Annuaire des membresBénévolat et AideNos newslettersPetites AnnoncesNous contacter Convertisseur
Slide 2Slide 3Slide 4Slide 5
585457 visites

Démarches administratives

 

Vous allez ou vous venez de poser vos valises à Alger. Les premières semaines vont être pleines de découvertes, notamment de l’administration algérienne!
 

Petit état des lieux ( non exhaustif) des démarches à entreprendre à votre arrivée.

En règle générale, les expatriés arrivent en Algérie avec un visa « Affaires » d’une durée de trois mois à plusieurs entrées. Ce visa ne permet pas d’obtenir une carte de séjour. Pour obtenir un récépissé de carte de séjour, il faut d’abord obtenir un contrat de travail local, puis un visa de travail.

Il vous sera tout d’abord octroyé une autorisation provisoire de travail qui permet dans un premier temps d'obtenir un visa de travail sur le passeport.

Puis un récépissé de déclaration de travailleur étranger non soumis au permis de travail, valable 1 an, est délivré.
C'est ce récépissé qui est demandé pour le déménagement. C'est ce document également que vous devrez joindre à votre demande de carte de résident, accompagné d'une copie du bail de la maison et d'autres pièces qui vous seront listées au commissariat de votre domicile algérien.

L’enregistrement dès l’arrivée au Consulat Général de France, ou inscription au registre des français de l’étranger, de tous les membres de la famille est nécessaire, non seulement pour se faire connaître et figurer sur les listes du Consulat de France, mais également parce que cet enregistrement est demandé pour l’obtention de la carte de résident.

Cette formalité se concrétise par un enregistrement d’identité, d’adresse, de la position militaire et de souhaits en matière électorale. Une carte d’inscription consulaire valable 5 ans, renouvelable sur demande, est délivrée gratuitement.

L’inscription au registre permet également d’être aidé efficacement en cas d’accident, d’événements pouvant menacer la sécurité ou de difficultés avec les autorités locales.

En particulier, les principales villes étant divisées en ilots, qui sont sous la responsabilité d’un chef d’ilot, l’inscription au registre permet d’être intégré au plan de sécurité destiné à protéger la communauté française. Il est donc important de penser à demander lors de l’enregistrement le nom et les coordonnées du chef d’ilot du quartier où l’on réside.

 

Que négocier pour cette expatriation si vous la décidez?

Une prise en charge matérielle aussi importante que possible, l'Algérie étant encore estimée « dangereuse » dans la plupart des  grands groupes.

 

En particulier bien sûr, si vous travaillez dans le secteur privé, le logement, la voiture, les frais d’écolage et si possible au moins un billet de retour par an peuvent constituer une base de départ de la négociation avec la société qui vous envoie.

Enfin, une expérience de 3 ans en Algérie en vaut 10 dans beaucoup d’autres pays, tant au niveau de la négociation, de l’expérience professionnelle, de la capacité d’être patient que par dessus tout des relations humaines. Toutes les expériences à l’étranger sont uniques mais celles en Algérie le sont particulièrement. Et n’oubliez pas : vous parlez la même langue mais pas le même langage !