Accueil
Annuler
Email
Mot de passe
Mot de passe perdu ?
Annuaire des membresBénévolat et AideNos newslettersPetites AnnoncesNous contacter Convertisseur
Slide 2Slide 3Slide 4Slide 5
585458 visites

Les Quartiers d'Alger

Vos Quartiers

 

 

Bir Mourad Rais (anciennement Birmandreis) Bir Mourad Rais porte le nom du Rais Mourad qui, selon différentes versions, serait un Hollandais du nom de Jan Jansz (Jean Janssen ou John Barber) au XVIe siècle. Il fut capturé par des pirates algériens et a été libéré en se convertissant à l’islam.

Bir Mourad Rais est situé à environ 4Km au sud du centre ville d’Alger
43 345 habitants (2008).

 



El Mouradia est situé sur les hauteurs d’Alger. On surnomme cette partie de la ville Le Golf. El Mouradia est délimité au sud par Bir Mourad Rais, à l’est par El Madania, à l’ouest par Hydra et au nord par Alger centre. On y compte une population de 48779 habitants (2005).
C’est ici que se trouve la Présidence
.

 

 

 

Kouba est une ancienne bourgade qui a été engloutie par l’expansion de la ville d’Alger.
De bourgade, Kouba s’est rapidement développée sous l’ère coloniale française puis plus encore à la faveur de la formidable expansion démographique qu’Alger a connue après l ‘indépendance en 1962.


C’est aujourd’hui un quartier constitué de maisons, de villas, et d’immeubles ne dépassant pas les cinq étages. Quelques cités-dortoirs et une résidence étudiante, dite du vieux Kouba, parsèment néanmoins le paysage.
On y compte une population de 104708 habitants (2008).

 

Birkhadem Le mot « Birkhadem » vient de  Bir signifiant « puits » et Khadem signifiant  « servant » ou « ouvrier ».

Birkhadem est situé à environ 10 km au sud d’Alger. La commune est traversée par la rocade Alger- Blida. Autrefois s’y trouvaient des cultures, des vergers, des jardins verdoyants.

La population est de 77 749 habitants(2008).

 

 


Hussein Dey. A l’époque ottomane le Dey Hussein dernier Dey d’Alger y possédait une villa de plaisance. Hussein Dey était une région à vocation maraîchère avant de connaître une industrialisation irréversible au tournant du XXe siècle. Jusqu’en 1984 et à la création des nouvelles communes, Hussein Dey s’étendait sur 1400 hectares et comptait plus de 100 000 habitants. En 2008, la population est de 40 698 hab.

 



Belouizdad. Anciennement Belcourt lors de la colonisation, puis Hamma Annassers après l’indépendance. Belcourt est le nom du premier entrepreneur qui a bâti des maisons sur cette plaine marécageuse, au pied du ravin de la femme sauvage et du bois des arcades. En 1982, début de la construction du jardin d’Essai.

Belcourt est célèbre par les personnalités comme Albert Camus qui y ont vécu. On y compte une population de 44 000 habitants(2008).

 

El Madania anciennement le Clos Salembier est situé sur les hauteurs d’Alger. C’est ici que se trouve le monument des martyrs érigé en 1982 en mémoire des morts de la guerre d’indépendance. Et aussi le centre Riad el Feth. La population est de 40 301 Hab.

 

 

 


Hydra. Le plus ancien édifice de la commune est le château d’Hydra (Bordj Hydra), élevé au XVIIIe siècle par Ali, l’Agha des spahis. Cette maison hispano-mauresque, siège actuel de l’Ambassade de France, a donné son nom au quartier. Vers les années 1930, c’est autour des îlots d’habitations que va se cristalliser l’implantation des Européens nouvellement installés en colonie et que le quartier d’Hydra, à l’architecture moderne, va se développer. Environ 31 133 habitants.

 

El Biar. Le nom d’El Biar signifie en Arabe « les puits » en raison de la multitude de puits dont dispose cette localité. La place Kennedy « ex-place Carnot » a été conçue dans un style néo-mauresque avant les années 1930. Elle comporte la mosquée (bâtie entre 1964 et 1966) et la poste (qui date de 1935). A proximité se trouve l’église Notre Dame du Mont Carmel, qui est devenue une bibliothèque. Population de 47 322 habitants.